Pas de conte de Noël ou de pratique yogi. Respirer devrait être vécu simplement peu importe notre vibe intérieure. N’oubliez jamais ce conseil. Même en cas de crise, continuez à respirer lentement. La peur voudra vous faire croire en votre incapacité. Vous êtes des êtres fabuleux et magiques. Ça aussi, il ne faut pas l’oublier.

J’ai décidé de prendre du recul. De vivre l’expérience incroyable de me rendre à la source avec aisance, joie et plaisir. Ici, vous ne lirez aucun mot qui baigne dans la nostalgie. J’honore simplement les enseignements de mon année 2019.

L’an passé, j’avais une telle frousse de quitter 2018, malgré certaines situations désagréables ou exaltantes. Vivre dans un océan de vagues perpétuelles, comme quoi l’humain s’habitue à tout. J’avais une telle peur de vivre 2019 comme un long fleuve tranquille, moi habituée aux tsunamis. J’en étais incapable. Le 31 décembre 2018, me retrouvant seule dans un chalet trop grand dans une robe à paillettes, mais confortable (ici je parle du chalet pas de la robe). J’ai eu l’extraordinaire idée de m’écrire une lettre à n’ouvrir qu’à pareil date. À l’heure actuelle, je n’ai aucun souvenir de mes écrits. Ce 31 décembre 2018, je passai un pacte avec l’univers (misère)

Voici ladite conversation

Klo  ‘’Bon univers nous voilà seul à seul. Si tu m’offres une année haute en émotion, je serai prête à toute expérience, je t’en passe un papier. Je garderai en tête que tout est une expérience, mon ‘’dharma’’. J’ai si peur d’une routine mortelle et ennuyante. De l’aventure stp.’’
Univers- ‘’Attache ta tuque et ton verre de champagne ma rebelle, j’ai tout un plan pour ton année.’’
*Vous me voyez venir certainement. (Note à moi-même. Bien formuler mes demandes cette année avec un peu moins de bulles en main)
2019 fut l’année des rencontres. Des êtres avec qui j’ai connecté et des humains dont j’ai regardé s’en laisser pour mieux m’aimer. 2019 tu m’as appris à me tenir debout et comprendre que les finalités n’existaient pas. Gloire aux commencements et aux jugements des autres, de leurs points de vu. J’ai dû m’offrir un grand bol de sarcasmes personnels pour réévaluer mes besoins et mes valeurs le tout en voyage sur un autre continent, loin du contenu connu de mes certitudes.

Aujourd’hui, (nous étions le le 31 décembre 2019 au moment d’écrire ces lignes), je n’ai pas le goût d’écrire une lettre à l’univers. J’ai le désir plutôt de nous laisser ce message (que je relirai en 2020 pour m’en rappeler), un pacte entre vous et moi.

  1. En 2020, nous respectons nos désirs et besoins, nous les exprimons.
  2. En 2020, la peur sera une alliée simplement en cas d’urgence sans compter sur elle pour figer notre barque dans le béton de nos angoisses.
  3. En 2020, nous considérons toutes événements comme une expérience. (Dharma)
  4. En 2020, nous réalisons un truc dingue juste pour le plaisir, même à l’autre bout de la planète ou simplement dans notre jardin (à chacun son truc).
  5. En 2020, nous avons la santé pour tout exécuter, aimer et danser. Célébrer pour aucune occasion.

Pour ma part, plusieurs projets en 2020! J’ai l’intention de respecter mon désir de me concentrer à la finition de mon roman, pour un voyage initiatique de yoga et réapprendre à vivre autrement. D’enseigner dans le plus beau local, le moment présent. Je lève mon café (car il est trop tôt pour le mousseux entre copains) à notre belle évolution, aux commencements, aux amis toujours là. À nos erreurs qui n’en sont pas. À toi qui me lis et à moi.

Je vous donnerai des nouvelles quelques fois en 2020, avec humour sur la recherche de ma fameuse source. (elle se trouve peut-être dans mon jardin finalement?)
Santé et bonne année, fêter et surtout soyez !!!

Votre rebelle
klodhyaa

Share This