Nous nous sommes embrassés vers 22h, nous promettant une joyeuse année à venir. Sans artifices ni grandes festivités, nous sommes partis nous coucher.

Je suis incapable de trouver le sommeil. Le silence fait même du bruit. Je ne peux m’endormir sur la dernière heure de l’année.

Je vous écris ce biais sur le coin de mon îlot. Il est maintenant 22 h 33. Je n’écoute pas les émissions importantes pour faire le décompte avec eux. Pour moi, le roulement de tambour est déjà commencé, dans mon cœur, dans ma tête.

22 h 40, j’ai une pensée pour mes amitiés. Les nouvelles, les réanimées et les véritables. À chaque personnage farfelu qui m’a fait rire, le temps d’un instant. Je me rappelle ceux qui mon déçue et les apprentissages reçus. Je me remémore la fille que j’étais, celle qui ne sera plus. Celle qui sait maintenant et toutes ces choses vécues. 

Je m’offre le luxe d’être seule. Je passe un pacte avec l’univers, suis-je rendue folle ? Je n’en sais rien. Qui ne tente rien n’a rien. Je tente le tout.

Je veux être aux premières loges de l’inattendu, être surprise par de nouvelles rencontres. Je veux des déceptions, elles me sont utiles. J’espère rester vraie et solide dans mes dires, de croire à plus grand que moi et au karma.

J’ai envie de hurler au bonheur, qu’en 2019, il ne sera pas nécessaire à tout moment. Seulement quand cela comptera, entourée de personnes de qualité. Je n’ai jamais cru aux résolutions, mais j’ose espérer que mes souhaits seront entendus. 

Il reste 5 minutes à ta vie chère 2018. Finalement, moi qui déteste les décomptes, je m’en suis fait un, sans champagne ni paillettes en toute sincérité avec vous, qui allez me lire, peut-être.

Je lève mon verre (vide cette fois-ci, par trop d’abus) à toutes nos expériences, nos rencontres d’âmes, la mienne qui évolue de jour en jour. Telle une astronaute qui embarque dans sa navette pour un voyage sans retour, 2018, je te laisse partir. Sois fière, ta mission est remplie.

Alors je me lance.
10,9,8,7,6,5,4,3,2,1

Bonne année, avec quelques larmes tombées sur mon papier.

  • Facebook
Maman, amie, amoureuse, ma plume m’emporte souvent ailleurs, dans mon monde de méditations rebelles.

Je partage mes états, je vous confie mes réflexions et mes petites révoltes intérieures (ou parfois extérieures)! Suivez-moi!

Klodhyaa

XXX

Share This