Maintenant que je suis grande, on se comprend mieux toi et moi.

Ça n’a pas toujours été facile, mais tu es ma mère. Cette personne qui m’a tout donné sans rien demander en retour. Simplement, aujourd’hui, je suis grande et dernière chaque vidéo Facebook que tu m’envoies, je suis en mesure de comprendre que tu t’ennuies de moi.

Depuis que j’ai grandi, je comprend les grandes personnes, leurs chagrins leurs immense incertitude, parce que je suis rendu là moi aussi, maman.

Depuis que je suis grande, nous parlons de trucs plus intimes. Jamais je n’aurais pensé échanger sur des sujets délicats avec toi. J’avais plein d’amis pour m’écouter et je me confiais peu à toi par peur du jugement. J’ouvrais mon cœur aux autres en prenant le risque de perdre de vue notre relation mère fille, du haut de mes 14 ans, tu sais l’âge où l’on a toujours raison.

Aujourd’hui, au sommet de mes 36 ans, j’ai eu peur de te perdre toi.Tu sais lorsque j’ai brossé tes cheveux à l’hôpital, je t’ai mis un peu de rouge à lèvre pour honorer ta dignité même branchée sur un électrocardiogramme, je me suis vue à 4 ans , toi me faisant belle avec ton regarde admirateur de ton oeuvre. Aujourd’hui, j’ai ressenti toute cet amour et cette vulnérabilité dans ton regard et pris conscience que les rôles avaient changés. Prendre soin de ton corps fatigué de 61 ans.

Depuis que j’ai grandi, je comprends que l’important n’est pas de vivre, car tout le monde sait respirer. L’important, c’est de se rappeler que nous sommes liées toi et moi au-delà de la vie, de ce cordon, ce souffle que tu m’as donné. L’important depuis que j’ai grandi, et je crois que c’était hier, ce n’est pas de vivre toutes les heures avec l’impression qu’il faudrait bien que je te passe un coup de fil de temps en temps. Occupée à courir après le temps, les enfants, le travail, les soupers d’amis.

Vivre, c’est jamais oublier de te dire maman, à quel point je t’aime. On perd cette capacité en vieillissant.

J’espère arrêter de grandir maintenant.

Klodhyaa

  • Facebook
Maman, amie, amoureuse, ma plume m’emporte souvent ailleurs, dans mon monde de méditations rebelles.

Je partage mes états, je vous confie mes réflexions et mes petites révoltes intérieures (ou parfois extérieures)! Suivez-moi!

Klodhyaa

XXX

Share This