Je ne suis jamais sortie avec toi, mais je te quitte.

Je ne suis jamais sortie avec toi, mais, comment te dire tout l’amour que je te porte.

Je t’ai dit à plusieurs reprises comment tu me nourrissais affectivement et je crois que c’était la même chose de ton côté .

Chaque fois qu’il y avait une distance entre nos conversations, tu me manquais.

Nous n’avons jamais été trop loin, mais nous avons échangé des centaines de SMS. Le matin, comme le soir,  et ce, malgré nos conjoints couchés à nos côtés. Ce n’était pas correct, mais il y avait cette connexion surnaturelle.

Avoir hâte de recevoir un bonne journée, ou de lire un ”bonne nuit ma chérie”. Ces petits gestes étaient devenus ma principale préoccupation.

Tu m’as donné le sentiment d’être désirée autrement et tu as reçu de ma part toute l’attention que ta femme ne pouvait te donner.

Malgré tout, nous avons décidé de ne pas succomber à ce désir de flammes jumelles, d’âmes sœurs.

Je ne me suis jamais endormie dans tes bras, mais je t’ai confié des trucs que personne d’autre ne savait et tu m’écoutais, comme si je signifiais quelque chose pour toi.

Je ne me suis jamais réveillée à tes côtés, mais tu m’as embrassée. J’étais vulnérable. On s’est fait croire, qu’un jour, nous pourrions avoir un semblant de vie en laissant le plan divin décider. Moi flottant sur le moment présent, toi, tu savais déjà.

Je ne suis jamais sortie avec toi, mais j’ai eu le cœur brisé.

Nous avons tenté l’amitié, mais lorsque que nous étions en présence l’un de l’autre, cette attirance nous consumait.

Moi, je voulais encore sentir ce désir à chaque matin, comme dans le temps, et toi, tu voulais mon corps, mon amitié et mon âme quand bon te semblait.

Je ne me suis jamais endormie dans tes bras, mais je suis certaine qu’une nuit avec toi m’aurais brisée à jamais, si j’avais succombé.

Je te quitte sans t’avoir eu comme amoureux.

Je vis une peine d’âme sœur qui me déchire l’intérieur.

Prenons le temps de s’oublier, pardonne moi, je n’avais pas le choix, espérer était aussi douloureux que te quitter.

Je m’ennuie déjà de toi.

 

C.

Cet article est publié de façon anonyme, par une auteure qui souhaite demeurer discrète!

Méditation Rebelle est un blogue collaboratif.

Né de 2 états qui m’habitaient, comme le Yin et le Yang.

Je vous invite, si la plume vous en dit, à me laisser un texte. Il peut être signé, ou pas!

Les textes publiés sur ce blogue reflètent ces instants de Méditation Rebelle!

Pour soumettre votre texte, simplement me contacter.

Share This